FANDOM


Jean Philippe Baldassari (*1956) poursuit des études secondaires littéraires, linguistiques et artistiques et s’insère au sein de projets culturels locaux et régionaux (dès1972) dans le cadre de structures associatives reconnues en Corse. La même année il anime ou crée les premières formations instrumentales au sein desquelles il initie sa carrière de compositeur et d’auteur, en langues française, corse ou anglaise, travaille le piano et l’orgue, s’intéresse à la question de la musique sacrée. À la suite d'une formation littéraire et artistique complétée par une formation universitaire approfondie dans le cadre de l'Unité doctorale de l'Université de Paris VIII, (Eveline Andréani, Daniel Charles, Ivanka Stoianova), il embrasse la carrière de l' enseignement musical et de l'action artistique et culturelle.

Professeur Certifié Hors classe d'éducation musicale et chant choral, certification en Histoire des Arts, Formateur des arts du sonore, Auteur-compositeur, membre de la SACEM, Directeur Associatif artistique et culturel, Chef d’ensemble musical, Président d’association art et culture, Vice président d'association citoyenne en Île-de-France, Il enseigne à Bastia puis à Corti, (haute corse), enfin en Île-de-France et notamment dans les zones sensibles ou prévention violence de l'Académie de Créteil depuis près de 30 années. Il développe de nombreux projets artistiques et culturels en Corse. Parallèlement, il s'intéresse aux pratiques vocales et instrumentales de la tradition corse et notamment au chant sacré:il y consacre la rédaction d'un mémoire et contribue à des articles sur le sujet.

Dans les années 1980, il compose la musique du film « Apomorphine » (Corse) (1975) de J Paul Marcheschi, bénéficie des conseils du Compositeur Carlos D'Alessio (M.Duras) et co-signe la création « Musiques Gestuelles » (1976) pour France Culture sous la direction de Daniel Caux.

Il intervient au sein du diplôme d'études corses, initie des rencontres entre les lycéens et le Festival des Cultures Méditerranéennes de Bastia.(action académique reconnue)

Il travaille également depuis plus de 30 ans avec un grand nombre d'artistes et musiciens corses ou en corse de premier plan ( L Ferreri, Jean-Paul Sermonte (1CD), I Muvrini, (2 CD), JF Pauvros, M Cesari, J Micaelli, (1CD), Xinarca, J Cuiconi, T Péri, le Chœur de Brandu, D Gambini...). Il réalise notamment un reportage sonore autour de la tradition orale et chantée en Haute-Corse dans le cadre des Rencontres d'Ethnomusicologie de Paris. En 1981, il fonde « Arcubalenu » Producteur de « Incantesimu » (corse), l'un des spectacles les plus originaux de l'époque mêlant le chant en langue corse, l'orchestration jazz et rock, la danse et les effets spéciaux en images. En 1982 il signe la musique du film « A Mente in Core »primée, (corse), en 1984 il Co anime un groupe de formation aux enseignements des technologies nouvelles de l’art et de la musique en Corse. (Mission interministérielle à la création artistique et culturelle).

Entre 1985 et 1990, Jean Philippe Baldassari se spécialise dans le secteur de l'intervention musicale en milieu jeune et scolaire difficile, et, autour des musiques Rai, Rap et actuelles, crée le Carrefour des Musiques Nouvelles et Expérimentales, avec plusieurs compositeurs de renom, en Seine-Saint-Denis. Il rédige alors plusieurs rapports et articles remarqués sur les pratiques musicales ou culturelles en milieu difficile et sur les questions des musiques identitaires. Plusieurs fois chargé de mission culturelle en région Île-de-France, Il intervient dans des cadres institutionnels IUFM, Universités, Missions de formation des maîtres, Forum Emploi multimédia, et pour les ministères de la Culture et de l'Éducation il crée dans ces domaines des formations diplômantes uniques en France par leur démarche, contenu, et interventions qualifiées. À partir de 1986 il enregistre un CD, des séries de musiques pour enfants et crée le studio « Acùstica »à Paris.

En 1989, il compose le générique du symposium national de France Telecom. Il anime en direction d’orchestre des lieux musicaux parisiens reconnus de 1987 à 1992. En 1992 il crée le Festival de « Musique des Jeunes en Banlieue » en prolongeant l'expérience jusqu'en 1995. (expression artistique et culturelle de plusieurs milliers d'élèves en banlieue) En 1996 il est Président de l’association « Polisphora » (CMR) des Alpes Maritimes. Il travaille également en lien à de grands noms de la scène parisienne du Jazz de la World-Music ou des musiques actuelles, contemporaine et électroacoustique (Michel Rédolfi, Murray Schaeffer, Jacques Higelin, Pierre Bensusan, Claude Nougaro, Francis Lassus, Patrice Caratini, Thomas de Pourquery, Andy Emler, )

En 1997 il crée, à Paris, le spectacle Passione, (1CD) (Corse), et une tournée avec la formation du même nom en 1998 et1999. (Paris, Île-de-France).

En 2000, 2001 puis 2002 il crée plusieurs productions musicales, dont deux pour orchestre en scène de 50 musiciens, à Vincennes(val de Marne-94) : les « Musiques Fantastiques » et « les Sons et merveilles ». En 2002 il réunit plusieurs titres anciens et nouveaux remastérisés dans le CD Viaghji. (Corse) Il réalise la même année un album instrumental Fiure/Images. Il crée la musique du film « Nota Bè », (1 DVD (Corse) en 2003, du spectacle de scène «Tribus sonores » en 2005, du film « Equal Simu » (Corse) en 2006 ; puis en 2007, il est le co-auteur avec M Bergonhe, du DVD « A La Rencontre des Arts au Lycée », produit par le SCEREN CNDP dans la collection « Ressources » (outil national de formation artistique et culturel des maîtres).

En 2009, il compose « l'Oratoriu di Petre Cutrate », (Corse) vaste fresque pour orchestre symphonique, grand chœur voix mixtes, dispositif électroacoustique en langue corse et latine. (Double CD 2010), orchestration symphonique de S Dietrich, Image de Synthèse de A Buttafoghi.

En 2010, il compose la musique du film d’Alain Tyr « la rouge passerelle » et les 13 titres pour orchestre du CD/DVD de la plasticienne et auteure Monique Bergonhe « le Jour à Lèvres ». (Montreuil/Paris). (Il Co dirige à cette suite le spectacle de l’artiste en scène : « 12+1 : Dénivellations en rives ».

Depuis 1999, Jean Philippe Baldassari enseigne au lycée et collège Berlioz de Vincennes (Val de Marne) où il est également Professeur référent culture (2010) et dirige «  l’Ensemble Instrumental des Musiques Actuelles » (EIMA) avec lequel il crée 15 spectacles de scène dont « Journey for Japan » en 2010 « Psyché Pop » et « Americas » (commande AMOPA) en scène en 2012 au Magic Mirror de Vincennes pour les 10 ans « d’America » festival des cultures et littératures des Amériques. (travaille notamment avec Stéphane Mellino (Négresses Vertes), Serge De Laubier (Puce muse), Christophe Mangou (Chef Assistant du London Symphonic), Louis Arlette (compositeur, ingénieur du son du groupe « AIR »)...

De 2011 à 2015 il occupe la fonction de vice président de la Fanfare « Tradition chasseur de Vincennes »(fondée en 1834) (FNACA) dont il est chef d’ensemble. (35 musiciens) (Concerts en Île-de-France et en France). En 2013 et 2014 il travaille à une création de commémoration de la grande guerre autour d’une œuvre originale qu’il compose « Se souvenir d’Elles, d’Eux : Mémoires de la Grande Guerre » présentée dans le cadre des actions labellisées centenaire, ainsi qu’à la poursuite du travail autour de l’aide et du soutien aux sinistrés du Japon autour d’une création originale pour orchestre et « electronics » « Ode à Fukushima » avec Puce Muse, structure de création multi média.(2014): suivent les créations pour scène: Le Cygne/Signe en hommage au sculpteur HG Adam (2015) Hommages pour la Paix (2016) et en 2017 " les Fantômes sonores et visuels au donjon du Château de Vincennes".

Il travaille depuis 2010 avec de nombreux artistes de premier plan en lien à des structures culturelles, dont l’UNICEF, l’UNESCO, l’Ambassade du Japon qui félicitent ses actions. Intégré Au sein de la réserve nationale citoyenneté et éducation en 2014 au grade honorifique de Commandant, à la réserve nationale de l'EN en 015, Jean Philippe Baldassari est Chevalier de l’Ordre national du mérite, Officier des Palmes Académiques, Médaille nationale d 'Or (2016) Vermeil (2008) et Argent (2000) des Arts Sciences et Lettres, reconnue par l’Académie Française.

Modèle:Portail

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .